Livre Wabi Sabi de Beth Kempton ūüďė R√©sum√© du livre et Avis ‚ú®

Livre Wabi Sabi de Beth Kempton

Livre Wabi Sabi de Beth Kempton, en voici un livre int√©ressant que j’aimerais partager avec vous !

La situation est la suivante : vous occupez un poste qui absorbe toute votre √©nergie. Vous vous inqui√©tez souvent, pensant que vous ne pouvez pas bien entreprendre votre travail. Cela vous emp√™che de rencontrer vos amis et vos parents autant que vous en avez besoin. Votre maison est situ√©e dans un quartier agit√© d’une ville √† laquelle vous n’appartenez m√™me pas. Vous avez beaucoup d’objets et vous n’√™tes pas s√Ľr de leur n√©cessit√©. D’une certaine mani√®re, vous vous √™tes retrouv√© dans cette situation.

La port√©e de ce livre wabi sabi, concept venu du Japon, poss√®de une sagesse pour les moments o√Ļ la vie vous donne ce genre de sentiments. Gr√Ęce √† la simplicit√© et √† la paix avec nos d√©fauts et avec le fait que l’√™tre humain ne vit que pour une p√©riode limit√©e, le wabi sabi nous permet de percevoir les choses de mani√®re nouvelle. Le wabi sabi nous montre comment faciliter les choses et donner la priorit√© aux bonnes choses. En faisant cela, il ne met pas beaucoup de pression sur les gens qui font les modifications n√©cessaires. En g√©n√©ral, il d√©montre aux gens que les choses qu’ils poss√®dent d√©j√† sont suffisantes et qu’il y a de la magie autour de nous tous les jours. Tout ce qu’il faut faire, c’est s’informer sur la mani√®re dont nous pouvons y acc√©der.

Bien s√Ľr, si vous souhaitez aller plus loin dans votre qu√™te de bien-√™tre et d’√©panouissement, je ne saurais que vous conseiller notre formation ikigai.

Livre Wabi Sabi de Beth Kempton

Chapitre 1 – Contempler les deux lexiques individuellement

Dans ce livre Wabi Sabi, il est dit qu’il est possible d’habiter au Japon de sa naissance √† sa mort et de ne jamais avoir entendu les mots wabi sabi dans un discours. Le KŇćjien, le lexique le plus fiable du japonais, ne pr√©sente aucune entr√©e pour ces deux mots. Vous pouvez trouver wabi et sabi s√©par√©ment, cependant, il n’est pas possible d’apprendre ce qu’ils signifient lorsqu’ils sont r√©unis.

Si ce concept vous intrigue, vous pouvez passer un test ikigai gratuit pour en savoir plus sur vous !

Le wabi sabi se pr√©sente plut√īt comme une philosophie inexplicable, semblable √† une corde ind√©tectable traversant la vie et la culture japonaises. Cependant, que signifie le wabi sabi ?

Tout d’abord, nous allons parler du livre Wabi Sabi, en commen√ßant par le terme wabi. En japonais contemporain, wabi signifie plus ou moins ¬ę¬†go√Ľt discret¬†¬Ľ. Mais √† l’origine, le mot √©tait li√© √† la pauvret√©, √† l’insuffisance et √† l’abattement, d√©rivant du verbe wabiru, qui signifie ¬ę¬†s’inqui√©ter¬†¬Ľ.

Pour en comprendre toute la signification, ce livre wabi sabi remonte aux anciennes c√©r√©monies du th√©, qui ont jou√© un r√īle important dans la formation de la culture et de la vie japonaises. √Ä l’√©poque, au milieu du XVIe si√®cle, malgr√© l’existence d’un empereur au pouvoir au Japon, l’empire √©tait en fait sous l’emprise de seigneurs f√©odaux appel√©s daimyo. Les guerriers samoura√Įs charg√©s de s√©curiser les forts et les terres des daimyo avaient commenc√© √† consommer du th√© afin de rester vigilants lorsqu’ils √©taient affect√©s √† des quarts de nuit. La c√©r√©monie qui accompagnait la consommation du th√© √©tait l’occasion de savourer un moment de paix dans leur vie qui comportait de nombreuses √©preuves brutales.

Peu de temps apr√®s, cependant, la consommation de th√© est devenue indispensable √† la vie aristocratique extravagante des classes dirigeantes, avec des salons de th√© et des ustensiles de cuisine embellis. Au lieu d’√™tre une c√©r√©monie sereine affichant ses racines zen, le th√© est devenu un autre passe-temps de complaisance.

Plus tard, un ma√ģtre de th√© du c√©l√®bre daimyo Toyotomi Hideyoshi, connu sous le nom de Sen no RikyŇę, d√©cida de transformer la c√©r√©monie du th√©. Il abandonna l’extravagance des c√©r√©monies du th√© dans les ch√Ęteaux, pr√©f√©rant un type de c√©r√©monie plus modeste, avec des articles de th√© modestes et des salons de th√© plus petits. Au lieu d’afficher la richesse, il devait faire appr√©cier aux gens la simplicit√© et la beaut√© originale. La forme de c√©r√©monie du th√© de RikyŇę a commenc√© √† √™tre appel√©e th√© wabi, ou ¬ę¬†wabi-cha¬†¬Ľ. Gr√Ęce au livre Wabi Sabi de Beth Kempton, on comprend donc le wabi fait r√©f√©rence √† un concept o√Ļ la simplicit√©, la modestie et l’√©conomie sont valoris√©es.

Nous voyons maintenant ce que signifie sabi. Si nous essayions de le traduire en anglais, sabi signifierait plus ou moins ¬ę¬†patine, aspect antique¬†¬Ľ ou ¬ę¬†simplicit√© √©l√©gante¬†¬Ľ. Peu √† peu, sabi a commenc√© √† signifier une beaut√© qui appara√ģt avec le temps – une reconnaissance de l’usure du temps, du ternissement et des signes de l’anciennet√©. Dans son c√©l√®bre ouvrage, √Čloge de l’ombre, Jun’ichirŇć Tanizaki l’illustre grandement lorsqu’il parle de la nation japonaise : ¬ę¬†Les Japonais ne d√©testent pas toutes les choses qui brillent, mais ils pr√©f√®rent un √©clat r√©fl√©chi √† une brillance terne‚Ķ¬†¬Ľ

R√©duit √† un seul terme, le wabi sabi fait r√©f√©rence √† une perspective qui valorise la beaut√© pure, le d√©faut et l’impermanence de toute chose. Dans le livre Wabi Sabi – Sagesse japonaise pour une parfaite vie imparfaite, l’accent est particuli√®rement mis sur ce concept lorsqu’il est mis en opposition avec des tendances particuli√®res de l’Occident – le mat√©rialisme, le perfectionnisme et la peur d’affronter le temps qui passe. Dans notre culture de consommation rapide, il est possible d’apprendre beaucoup de choses du concept de wabi sabi.

Beth Kempton nous offre un livre Wabi Sabi emprunt de sagesse

Chapitre 2 – L’influence des √©motions profondes et de la simplicit√©

Vous √™tes chez vous, assis sur un canap√©, et vous voulez vous reposer ou bien lire un livre ikigai. Cependant, quelque chose dans cette pi√®ce, cette maison, vous met mal √† l’aise. Vos meubles sont propres et bien rang√©s, vous disposez d’une t√©l√©vision √† √©cran large d’un prix √©lev√© et d’un √©quipement d’enceintes parfait, mais vous ne ressentez pas de lien avec votre maison. Vous poss√©dez plusieurs objets et d√©corations qui vous d√©plaisent r√©ellement. Vos tiroirs et armoires sont pleins d’objets non rang√©s qui vous irritent beaucoup.

Si vous ressentez la même chose que le paragraphe ci-dessus, vous pouvez trouver du réconfort dans la sagesse du wabi sabi. Le livre Wabi Sabi de Beth Kempton vous en offre la possibilité.

Pour commencer, dans la maison wabi sabi, les d√©fauts doivent √™tre lou√©s. Il est impensable d’habiter dans des pi√®ces ressemblant √† quelque chose du Architect’s Digest ou des flux Instagram les plus minutieusement pr√©par√©s. La chose la plus importante √† garder √† l’esprit est que les maisons sont des lieux d’habitation. La maison est le lieu dans lequel les gens devraient trouver du confort. Cela indique que nous devrions faire la paix avec les contours souvent in√©gaux et d√©sordonn√©s que nous incorporons dans les lieux o√Ļ nous habitons.

Pour se souvenir de cette le√ßon du livre Wabi Sabi, nous pouvons tirer parti des mat√©riaux naturels, tels que le bois et la pierre. Ces mat√©riaux comportent des imperfections naturellement esth√©tiques – comme les nŇďuds du bois ou les rainures de la pierre – qui nous font prendre conscience que la Terre est comme nous, elle a de beaux d√©fauts.

Afin d’incorporer davantage de vous-m√™me dans votre r√©sidence, il est important de se m√©fier de vos sentiments lors de la d√©coration. Dans le livre Wabi Sabi de Beth Kempton, vous trouverez un exemple qui consiste √† transformer une simple alc√īve en y ajoutant des objets qui √©veillent des sentiments ou des souvenirs auxquels vous tenez beaucoup. Il peut s’agir de plusieurs pierres ou de morceaux d’√©corce provenant de votre plage ou de votre promenade en for√™t pr√©f√©r√©e.

M√™me si ces √©l√©ments particuliers du monde ont la capacit√© de former un espace distant, une maison wabi sabi accorde √©galement une grande importance √† la suppression des objets inutiles. Au lieu d’un minimalisme froid, l’√©limination correcte des objets inutiles peut vous aider √† vous concentrer sur ce qui compte vraiment dans votre maison. Les objets sp√©ciaux qui suscitent une joie ou une r√©flexion profonde brilleront davantage dans une pi√®ce qui leur offre de l’espace.

√Ä ce stade du livre Wabi Sabi, la le√ßon de la modeste maison de th√© de Sen no RikyŇę est r√©ussie. Maintenant qu’il y a plus d’espace depuis que vous avez d√©sencombr√© votre maison, vous pouvez vous concentrer sur les choses qui sont r√©ellement significatives, comme vos liens avec les autres, vos souvenirs et les moments de beaut√© dans votre vie. La maison wabi sabi, comme vous pouvez le constater, laisse appara√ģtre chacun de nos d√©fauts ; cependant, elle nous incite √©galement √† nous simplifier la vie afin de nous rapprocher des choses que nous appr√©cions le plus.

GUIDE IKIGAI : TROUVEZ UN SENS A VOTRE VIE EN 9 √ČTAPES ‚ú®
Découvrez la méthode gagnante pour changer de vie et enfin vivre de votre passion !

Chapitre 3 – Le wabi sabi consiste √† s’harmoniser avec la nature

Apr√®s avoir commenc√© √† lire le livre Wabi Sabi de Beth Kempton et/ou suivre des cours de japonais, vous d√©couvrez peu apr√®s √† quel point le monde naturel est profond√©ment ancr√© dans la langue. Les sons que nous rencontrons dans la nature ont d√©velopp√© la fa√ßon dont les Japonais parlent. De nombreux mots sont issus de la nature. Pour donner un exemple, le mot kopokopo repr√©sente le doux bouillonnement de l’eau et hyuhyu repr√©sente le son du vent qui souffle.

De la m√™me mani√®re que la langue japonaise, la philosophie du wabi sabi favorise un lien intime avec le monde naturel. C’est ce que l’on apprend dans le livre Wabi Sabi de Beth Kempton – Sagesse japonaise pour une parfaite vie imparfaite.

Si nous observons attentivement la nature, nous commen√ßons √† voir tout un monde de calme et de magie sans complication. Nous commen√ßons √©galement √† nous int√©grer davantage √† la nature. On peut le voir dans les po√®mes ha√Įkus √©crits par de grands ma√ģtres comme Matsuo BashŇć et Kobayashi Issa. En g√©n√©ral, un po√®me ha√Įku extrait une image simple de la nature. Examinons le plus important des ha√Įkus de BashŇć. La traduction fran√ßaise est la suivante :

Le vieil étang

une grenouille saute dedans

le bruit de l’eau

Dans cet exemple du livre Wabi Sabi de Beth Kempton, la seule chose sur laquelle se concentrer est cette merveille naturelle.

Il est possible de remarquer cette conscience intense dans la mani√®re dont les Japonais calculent leurs saisons. Au lieu de quatre saisons, le calendrier classique japonais comprend 24 saisons plus petites appel√©es sekki, et 72 micro-saisons, appel√©es kŇć. Ces micro-saisons observent tr√®s attentivement de minuscules diff√©rences dans l’atmosph√®re et l’aspect du monde. Ces micro-saisons portent des noms tels que R√©veil des insectes hibern√©s et Brume commence √† planer. Voici un concept int√©ressant qui est d√©velopp√© dans le livre Wabi Sabi.

De nos jours, les gens n√©gligent g√©n√©ralement les infimes variations du monde ext√©rieur. C’est une triste r√©alit√© pr√©sent√©e dans le livre Wabi Sabi de Beth Kempton. Malheureusement, il en va de m√™me pour nos mondes int√©rieurs. La vie contemporaine nous paralyse et nous ne pouvons pas recevoir de signaux de notre esprit et de notre corps, tandis que nous nous d√©pla√ßons entre notre travail et la luminosit√© de nos t√©l√©viseurs, t√©l√©phones et ordinateurs. Cependant, lorsque les gens parviennent √† d√©couvrir comment remarquer les infimes variations du monde naturel, ils peuvent commencer √† √™tre plus conscients de leurs propres rythmes. Les gens auront la possibilit√© de comprendre s’ils ont besoin de d√©tente ou d’activit√©, de lumi√®re ou d’obscurit√©, de voyage ou de maison.

Lorsque notre approche de la nature est plus attentive, une autre caract√©ristique du wabi sabi commence √©galement √† √™tre visible : le caract√®re impermanent de toute chose. La belle fleur de cerisier se fane, l’√©ph√©m√®re dispara√ģt, la neige d√©g√®le et s’√©coule sous forme d’eau depuis les montagnes. Cela nous fait penser √† notre propre caract√®re √©ph√©m√®re et nous explique qu’il est tr√®s important de nous concentrer tr√®s t√īt sur les choses r√©ellement importantes au lieu de tergiverser. Voici un enseignement cl√© du livre Wabi Sabi de Beth Kempton – Sagesse japonaise pour une parfaite vie imparfaite.

Philosophie du livre Wabi Sabi

Chapitre 4 – Wabi sabi nous incite √† adopter l’acceptation

Pas besoin de ce livre Wabi Sabi pour le dire : la vie pr√©sente parfois des obstacles tr√®s difficiles √† surmonter. Cependant, si nous ne faisons pas avec cette triste r√©alit√©, tout deviendra encore plus difficile pour nous. Si nous ne parvenons pas √† nous adapter, √† ne pas nous √©nerver et √† poursuivre notre vie, il vous sera tr√®s difficile de vous frayer un chemin dans la vie. Si la vie nous pr√©sente un obstacle, la chose la plus appropri√©e √† faire est d’acqu√©rir la capacit√© d’acceptation.

Pour commencer, il est n√©cessaire d’√™tre pr√™t √† accepter la transformation. Comme rien n’est permanent, m√™me la stabilit√©, il est important de se tenir pr√™t √† s’adapter aux circonstances changeantes.

Comme c’est g√©n√©ralement le cas pour la plupart des choses, il est possible de faire des d√©ductions √† partir de la nature. Pensez au climat o√Ļ le bambou prosp√®re. Le climat comprend g√©n√©ralement de fortes moussons et des ouragans qui surgissent de nulle part. De la m√™me mani√®re qu’une for√™t de bambous dans une temp√™te, les gens doivent comprendre comment √™tre flexibles au lieu d’√™tre rigides et comment poursuivre leur d√©veloppement personnel, m√™me si les conditions se transforment. Voici un enseignement sage tir√© du livre Wabi Sabi de Beth Kempton.

Pensez aussi aux structures de nombreuses villes japonaises. Ces structures sont prévues pour rester intactes après un tremblement de terre. Après un tremblement de terre, les seules structures qui continuent à se tenir debout sont celles qui se plient sous le choc. Les structures fragiles, en revanche, se brisent dans le sol.

Selon le livre Wabi Sabi, cela s’applique √©galement √† la vie. De temps en temps, une transformation dramatique perturbe le cours de nos vies. Nos liens, notre vie professionnelle, notre bien-√™tre peuvent subir des transformations qui changent la vie, et m√™me si nous le d√©testons, ce changement est intangible. Plus nous ferons rapidement la paix avec ce changement, meilleur sera le r√©sultat, car il est possible d’adapter notre comportement aux nouvelles circonstances, quelles qu’elles soient – √™tre licenci√© ou avoir un conjoint adult√®re ou un √™tre cher. Il nous est beaucoup plus facile d’endurer la temp√™te si nous pouvons la d√©tecter lorsqu’elle est imminente.

En dehors de la transformation, une autre chose du livre Wabi Sabi √† comprendre comment faire est d’accepter la personne que nous sommes, et de ne pas chercher √† atteindre une perfection inaccessible. Et oui, cette perfection que les gens sont exhort√©s √† rechercher n’est pas la r√©alit√©. La perfection ne se trouve que dans les publicit√©s ou sur les profils de m√©dias sociaux excellemment pr√©par√©s.

Au lieu de nous en prendre √† nous-m√™mes parce que nous n’atteignons pas la perfection, nous devons accepter le fait que la vie est d√©sordonn√©e, imparfaite et jamais compl√®te. Supposons que vous ayez atteint des normes de vie qui ressemblent √† une publicit√© pour des v√™tements de plage. Pourtant, vous la trouverez diff√©rente de votre id√©al : la vie n’est essentiellement pas sans d√©faut. Et une fois que nous aurons accept√© cette r√©alit√© fondamentale, nous devrons comprendre que la plupart des choses que nous poss√©dons aujourd’hui sont – √† leur mani√®re – excellemment imparfaites. Voici un autre exemple de sagesse tir√© du livre Wabi Sabi de Beth Kempton.

Chapitre 5 – Wabi sabi nous montre comment aborder l’apprentissage et l’√©chec de mani√®re globale

Passons en revue quelques exemples d’√©chec pr√©sent√©s dans le livre Wabi Sabi de Beth Kempton.

Une mauvaise note obtenue √† un examen. Un message de refus d’une maison d’√©dition. Un test de conduite que vous n’avez pas pu passer. Nous en avons tous fait l’exp√©rience. L’apprentissage et l’√©chec sont potentiellement perturbants. Mais nous pouvons inverser la tendance si nous comprenons comment les aborder, en utilisant la perspective du wabi sabi.

L’apprentissage n’a pas de fin – vous n’apprendrez jamais rien compl√®tement. Cette r√©alit√© est trait√©e dans le livre Wabi Sabi de Beth Kempton – Sagesse japonaise pour une parfaite vie imparfaite.

Pour illustrer cela, regardez l’histoire de l’auteur. Elle s’est beaucoup efforc√©e d’apprendre le japonais √† l’universit√© de Durham, en Grande-Bretagne. Au cours des diverses p√©riodes de son cursus, elle √©tait parfois tr√®s confiante et parfois bless√©e. De son incapacit√© √† suivre ses √©tudes au point d’√™tre presque bannie de l’ann√©e √† l’√©tranger √† sa carri√®re professionnelle en tant qu’interpr√®te accomplie au Japon, elle a v√©cu de nombreuses exp√©riences au cours de son √©ducation o√Ļ elle s’est sentie soit incomp√©tente, soit parfaite.

Le fait est que l’apprentissage est un chemin sans fin, et il est important d’aborder l’apprentissage en gardant cela √† l’esprit. Lorsqu’une personne commence √† apprendre quelque chose – une autre langue, un instrument de musique, la comptabilit√©, etc., il est bon de savoir qu’il n’y a pas de fin au chemin qu’elle emprunte. Selon ce livre Wabi Sabi, l’apprentissage pr√©sentera des obstacles et des progr√®s inattendus, mais il n’y aura pas de finalisation.

Apr√®s avoir compris cela, les gens devraient √©galement comprendre qu’il y a ceux qui avancent parfaitement dans l’apprentissage et ceux qui sont √† la tra√ģne. Vous ne devez jamais vous opposer √† eux – vous devez vous concentrer uniquement sur votre propre chemin.

L’apprentissage n’a pas de finalit√© et l’√©chec joue un r√īle fondamental √† cet √©gard. C’est ce qui ressort du livre Wabi Sabi de Beth Kempton. En effet; au lieu d’un r√©sultat terrible, l’√©chec peut offrir une possibilit√© de d√©veloppement ult√©rieur. Pour illustrer cela, prenons l’histoire d’un nageur de fond, Ken Igarashi. Nageur passionn√© depuis ses ann√©es de lyc√©e, Igarashi a ensuite entam√© une carri√®re professionnelle et fond√© une famille, avant de se remettre √† la natation au milieu de la trentaine. Un jour, il a essay√© de traverser la Manche √† la nage en 15 heures. Commen√ßant sa tentative d√®s les premi√®res heures et souffrant des cons√©quences des somnif√®res et du whisky qu’il avait bu pour rem√©dier au d√©calage horaire, il a commenc√© √† s’arr√™ter avant d’atteindre son objectif de 15 heures. Malheureusement, il n’a pas pu atteindre son objectif ; cependant, il a travers√© la Manche √† la nage plus de 16 heures plus tard.

Cependant, et ce que l’on apprend dans le livre Wabi Sabi, c’est qu’au lieu d’√™tre d√©courag√© d’avoir manqu√© son objectif, il √©tait heureux d’avoir pu nager jusqu’aux c√ītes fran√ßaises – car il s’agissait de sa premi√®re travers√©e internationale et d’un accomplissement n√©anmoins extraordinaire. Dans le livre Wabi Sabi de Beth Kempton, il est dit que Igarashi a examin√© son ¬ę¬†√©chec¬†¬Ľ et en a tir√© d’importantes d√©ductions quant √† ses propres niveaux de force. Peu apr√®s, Igarashi a fait la une des journaux en devenant le premier Japonais √† relier le Japon √† la Cor√©e √† la nage, et la premi√®re personne √† traverser le lac Ba√Įkal en Russie √† la nage.

Il est important de passer en revue nos √©checs comme l’a fait Ken Igarashi. L’√©chec n’est pas la fin de tout ; c’est une le√ßon pr√©cieuse. Chaque fois que nous faisons l’exp√©rience de l’√©chec, nous avons la chance de remarquer des choses sur nous-m√™mes, qui seraient rest√©es invisibles autrement.

IKIGA√Ź : LA M√ČTHODE DES 4 POST-IT POUR ENFIN VIVRE LA VIE QUE VOUS D√ČSIREZ ‚ú®

Le plan d’action d√©complex√© pour trouver votre raison d’√™tre, suivre votre voie et √™tre √©panouie au quotidien.

Chapitre 6 – La c√©r√©monie du th√© a le potentiel d’apporter une aide dans nos relations personnelles

Dans ce livre Wabi Sabi, nous apprenons qu’au Japon, une c√©r√©monie du th√© est un √©v√©nement au cours duquel il est important de faire attention et de s’entraider. Lors de cet √©v√©nement, les gens font preuve de consid√©ration et d’attention.

Elle s’articule autour de quatre principes : wa kei sei jaku, qui, en anglais, signifient en quelque sorte ¬ę¬†harmonie¬†¬Ľ, ¬ę¬†r√©v√©rence¬†¬Ľ, ¬ę¬†puret√©¬†¬Ľ et ¬ę¬†s√©r√©nit√©¬†¬Ľ. Cependant, il n’est pas n√©cessaire qu’ils commencent et cessent avec la c√©r√©monie du th√© : Il est possible de les faire entrer dans notre vie.

Comme le veut le livre Wabi Sabi de Beth Kempton, réfléchissons aux différentes significations de ces principes, en fonction de nos relations.

Commen√ßons par le wa, qui est √©gal √† l’harmonie. Quels moyens pourriez-vous appliquer davantage dans vos relations pour favoriser l’harmonie ? Supposons que l’autre personne ait une sorte d’√©nergie distincte – elle a peut-√™tre un caract√®re anxieux. Afin de rendre votre relation avec lui plus harmonieuse, vous pourriez faire des efforts pour le mettre √† l’aise pendant vos r√©unions ou lorsque vous lui transmettez des nouvelles. Vous pourriez y parvenir par un simple geste ou en utilisant un ton plus calme en parlant.

Le prochain concept du livre Wabi Sabi √† examiner est kei, qui signifie r√©v√©rence. Quelle qualit√© r√©v√©rez-vous chez une personne que vous pouvez partager avec elle ? Peut-√™tre que cette qualit√© n’est pas quelque chose √† laquelle on pense en premier lieu en faisant une supposition ou qu’elle n’est pas c√©l√©br√©e. Peut-√™tre avez-vous un ami qui, quoi qu’il en soit, ne vous cachera jamais la v√©rit√© honn√™te, m√™me si la v√©rit√© elle-m√™me est dure. Il n’y a donc aucun mal √† partager cela avec eux.

Le suivant est sei, qui signifie puret√©. Dans le cadre de la c√©r√©monie du th√©, le sei d√©signe la fa√ßon dont les invit√©s qui entrent dans le salon de th√© se lavent les mains pour faire preuve de r√©v√©rence et de consid√©ration envers les autres buveurs de th√©. Cependant, il englobe √©galement la puret√© du cŇďur, comme une invitation √† rechercher le meilleur chez l’autre.

Si vous essayez de rechercher le meilleur chez les gens, quelles sont les choses que vous remarquez ? Si vous avez une dispute avec eux et que vous √™tes encore capable de voir le meilleur en eux, qu’est-ce qui pourrait diff√©rer aujourd’hui ? R√©fl√©chissez √† l’exemple donn√© dans le livre Wabi Sabi. Elle avait remarqu√© que son conjoint posait constamment un torchon humide sur le plan de travail de la cuisine. Cela l’avait mise en col√®re jusqu’√† ce qu’elle comprenne qu’il le mettait apr√®s avoir pr√©par√© le d√ģner, fait la vaisselle, couch√© les enfants, l’avoir embrass√©e et lui avoir demand√© comment √©tait sa journ√©e !

Enfin, il y a jaku, qui signifie s√©r√©nit√©. Pour cr√©er des liens authentiques avec les autres, vous devez disposer d’espace et de tranquillit√©. Parfois, il ne devrait y avoir que vous et l’autre personne – peut-√™tre pouvez-vous faire une longue promenade, ou prendre un caf√© tranquille dans un coin de caf√©. Quelle que soit votre pr√©f√©rence, quel est le moyen de cr√©er plus d’espace et de s√©r√©nit√© dans votre temps ensemble ? Tentez de r√©pondre √† cette question pos√©e dans le livre Wabi Sabi de Beth Kempton.

Chapitre 7 – La sagesse peut vous aider dans votre vie professionnelle

Voici peut-être un exemple familier du livre Wabi Sabi de Beth Kempton.

Vous avez r√©cemment eu vent de ragots de bureau : votre ennemi jur√© va se voir attribuer un poste plus √©lev√©. En entendant cela, vous vous sentez comme frapp√© par un camion. Vous ne vous sentez pas mal uniquement parce qu’il a obtenu une promotion – la raison est que vous m√©ritez √©galement un nouveau poste. Vous commencez √† vous poser des questions approfondies. Qu’est-ce qui fait qu’ils ont √©t√© promus et pas moi ? Quelle est la raison pour laquelle je ne suis pas aussi accompli que les autres ?

Nous sommes tous pass√©s par le m√™me processus. Au final, cependant, ce genre de pression sur la vie professionnelle ne donnera aucun r√©sultat positif, ni pour vous ni pour les autres. Cette id√©e tir√©e du livre Wabi Sabi de Beth Kempton – Sagesse japonaise pour une parfaite vie imparfaite est pertinente n’est-ce pas ?

Comme vous l’avez lu pr√©c√©demment, le wabi sabi nous incite √† faire abstraction du concept de perfection. Cela s’applique √©galement √† notre vie professionnelle, l’indication √©tant qu’il n’est pas bon de comparer notre place dans la vie avec celle des autres – toutes les vies professionnelles sont extr√™mement priv√©es, et chacune a ses revers et ses bons c√īt√©s. Votre coll√®gue qui a r√©cemment obtenu une promotion dont vous √™tes jaloux a tr√®s probablement d√©j√† connu des moments difficiles. L’√©crivain qui vient de recevoir un grand prix litt√©raire a tr√®s probablement re√ßu des lettres de refus par le pass√©.

Selon Beth Kempton et son livre Wabi Sabi, une vie professionnelle parfaitement g√©r√©e, √ßa n’existe pas. La plupart des gens suivent des parcours sem√©s d’emb√Ľches pour arriver l√† o√Ļ ils veulent aller – et c’est peut-√™tre uniquement par le biais de ces parcours difficiles que nous pouvons atteindre la position ou l’objectif que nous d√©sirons.

En fait, le wabi sabi, qui tient en haute estime le passage du temps, nous montre que le chemin compte beaucoup plus que l’endroit o√Ļ nous voulons √™tre. En japonais, il existe un caract√®re qui se prononce dŇć, signifiant ¬ę¬†le chemin¬†¬Ľ s’il est rapproch√© d’autres caract√®res. Il nous est familier gr√Ęce √† des mots comme judŇć, qui signifie ¬ę¬†la voie de la douceur¬†¬Ľ, sadŇć, ¬ę¬†la voie du th√©¬†¬Ľ, et karatedŇć – appel√© aussi ¬ę¬†karat√©¬†¬Ľ – qui signifie ¬ę¬†la voie de la main vide.¬†¬Ľ La connaissance que nous acqu√©rons de chacune de ces pratiques distinctes est que le chemin vers quelque chose – qui inclut les le√ßons les plus cruciales – compte beaucoup plus que l’endroit o√Ļ l’on arrive.

Selon le livre Wabi Sabi de Beth Kempton, cela s’applique √©galement √† notre vie professionnelle. Habituellement, en Occident, nous voulons atteindre la perfection et l’ach√®vement rapidement. Nous nous effor√ßons d’atteindre le point final – ce point final peut √™tre une promotion ou un contrat insaisissable. Cependant, cela implique parfois une terrible d√©ception, √† moins que vous ne parveniez √† faire en sorte que les choses s’adaptent √† votre calendrier.

Prenez donc la peine de lire cette leçon tirée du livre Wabi Sabi de Beth Kempton.

Il est plut√īt important de consid√©rer la longue route de nos vies professionnelles avec la patience du judoka, du ma√ģtre du jŇędŇć, qui comprend que l’on ne peut pas atteindre un point final et que ce que nous apprenons sur notre chemin vers un point final sont ce qui compte le plus.

Chapitre 8 РAccepter le vieillissement et apprécier le temps que nous avons dans le monde

Une rang√©e de tombes dans un cimeti√®re proche. Une liste de services comm√©moratifs dans la presse r√©gionale. Le d√©c√®s d’une c√©l√©brit√© populaire dans les m√©dias. Nous sommes tous entour√©s de rappels de notre propre mort.

Le fait est que les gens s’inqui√®tent du vieillissement – nous nous effor√ßons de le repousser co√Ľte que co√Ľte. Il est rare que l’on puisse regarder la t√©l√©vision sans passer devant une publicit√© pour une cr√®me ou un traitement anti-√Ęge. Ces exemples tir√©s du livre Wabi Sabi de Beth Kempton sont bien r√©els n’est-ce pas ?

Cependant, alors que les gens tentent de mettre au point des √©lixirs pour l’√©ternit√©, ils ignorent les avantages qui accompagnent le vieillissement, comme la sagesse et le jugement, qui sont les produits de l’exp√©rience. Une vie v√©cue selon la philosophie wabi sabi valorise ces choses de la m√™me mani√®re qu’elle valorise la beaut√© √©ph√©m√®re des objets anciens.

Selon Beth Kempton et son livre Wabi Sabi, cette philosophie japonaise peut nous aider √† accueillir le vieillissement et √† nous d√©tendre en entrant dans la derni√®re partie de notre s√©jour sur Terre. Pendant que nous nous d√©tendons en vieillissant, il est important de voir un autre aspect crucial du wabi sabi : tout est √©ph√©m√®re. Cependant, il n’y a pas lieu de s’inqui√©ter. Si l’on accepte que nous ne vivons qu’une courte p√©riode dans le monde, cela nous aide √† y d√©couvrir de la valeur et du sens. Cela nous permet de valoriser les moments avec les personnes qui nous sont les plus ch√®res, ou de faire les choses que nous aimons le plus faire.

De plus, même si vous êtes encore jeune, elle a la capacité de vous aider à concentrer votre esprit si vous acceptez franchement ce caractère éphémère. Par exemple, quelles choses changeriez-vous si vous étiez informé que vous ne vivriez que dix ans ? Ou seulement un an ? Envisager les choses sous cet angle peut vous aider à comprendre ce à quoi vous accordez la priorité.

Mais, au lieu de vous mettre la pression pour trouver la vie ¬ę¬†parfaite¬†¬Ľ, vous vous sentirez plus heureux si vous reconnaissez que la seule v√©ritable perfection peut √™tre vue dans la magie du quotidien. Une v√©ritable √©treinte d’un ami. Le merle qui vous regarde pendant que vous travaillez dans le jardin. Le parfum d’un caf√© fra√ģchement pr√©par√©. Voici la sagesse que d√©gage le livre Wabi Sabi – Sagesse japonaise pour une parfaite vie imparfaite.

Parfois, le fait d’√©crire ces choses a le potentiel de vous aider aussi, ce qui vous rappelle de les valoriser. La po√©tesse du XIe si√®cle Sei ShŇćnagon notait ses choses pr√©f√©r√©es, dans des listes telles que ¬†¬Ľ Les choses qui font vibrer le cŇďur ¬†¬Ľ ou ¬†¬Ľ Les choses qui ravivent une r√©miniscence affectueuse du pass√© ¬ę¬†, afin de ne pas oublier ce qu’elle appr√©ciait.

Tout comme Sei ShŇćnagon, les gens devraient √©galement rechercher la beaut√© modeste et profonde dans le monde qui les entoure, tant qu’il en est encore temps. Quelle belle le√ßon de sagesse tir√©e du livre Wabi Sabi de Beth Kempton.

L'épreuve du temps qui passe, concept fondamental du livre Wabi Sabi

Wabi Sabi : Sagesse japonaise pour une vie parfaitement imparfaite par Beth Kempton – Critique du livre

Le wabi sabi est une id√©e qui est pr√©sente de mani√®re invisible au Japon et dont on ne parle g√©n√©ralement pas. Cette id√©e du livre Wabi Sabi appr√©cie la simplicit√© et l’imperfection tout en reconnaissant le caract√®re √©ph√©m√®re de toute chose. Il est possible de faire de nombreuses d√©ductions √† partir de sa philosophie, sur nos relations avec les autres, nos chemins professionnels, notre fa√ßon d’aborder l’√©chec, et la fa√ßon dont nous d√©corons nos maisons. Au lieu de nous stresser inutilement dans la recherche de la perfection, le wabi sabi nous incite √† appr√©cier le parfaitement imparfait.

Découvrez comment prêter attention aux oiseaux. Cette idée banale du livre Wabi Sabi de Beth Kempton peut faire toute la différence !

Si vous d√©cidez de vous promener √† l’ext√©rieur, essayez de le mettre en pratique et cherchez des oiseaux ou des bruits d’oiseaux. Quelles sont leurs apparences ? Comment est leur son ? Quelles esp√®ces d’oiseaux aimez-vous ? Ensuite, une fois rentr√© chez vous, √† l’aide d’un guide ou d’Internet, essayez de comprendre si vous √™tes capable de distinguer tous les oiseaux que vous avez remarqu√©s lors de votre promenade et notez ceux que vous avez distingu√©s.

IKIGA√Ź : LA M√ČTHODE DES 4 POST-IT POUR ENFIN VIVRE LA VIE QUE VOUS D√ČSIREZ ‚ú®

Le plan d’action d√©complex√© pour trouver votre raison d’√™tre, suivre votre voie et √™tre √©panouie au quotidien.

five-star-on-google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page